Partager

Une peau protégée préserve mieux sa jeunesse. Elle est plus lumineuse, plus belle et elle sait faire face aux stress liés à nos modes de vie moderne.

Cependant, il n’est pas toujours évident d’avoir sa peau au top de sa santé.

En effet, notre peau est sans cesse agressée par des facteurs de l’environnement. Elle est, par exemple, sensible au soleil, au froid, à la chaleur ou même au vent.

L’hiver, lorsque les températures baissent et les taux d’humidité sont faibles, la peau devient plus sèche et réactive. L’été, au soleil, la peau peut brûler. C’est le coup de soleil.

Une peau abîmée peut alors tirailler, picoter, rougir et craqueler parfois. Elle devient alors plus sujette au vieillissement.

Quelles types d’agressions subit notre peau et que pouvons-nous faire pour la protéger et la préserver ?

Nous vous montrons ici les gestes simples et efficaces qui nous aident à la protéger contre les différentes agressions qu’elle subit au quotidien.

La peau : miroir de nos états d’âmes

Avoir les nerfs ou la sensibilité à fleur de peau, avoir quelqu’un dans la peau, faire peau neuve, sauver sa peau, se battre pour sa peau, tenir à sa peau, être bien ou mal dans sa peau. La peau possède une importante valeur métaphorique.

Elle est aux yeux des autres un reflet de notre bonne ou mauvaise santé physique et un miroir de notre âme. Elle nous révèle, nous trahit, nous protège, nous procure joie, satisfaction et parfois souffrance.

L’état de notre peau est intimement lié à notre environnement, notre alimentation mais aussi à notre niveau de stress. Certaines maladies, comme l’eczéma et le psoriasis entretiennent une relation étroite avec le stress et l’anxiété.

L’intimité de notre peau

A la frontière entre notre organisme et notre environnement, la peau recouvre la totalité de notre corps.

Bien plus qu’une simple enveloppe, c’est un organe vital très complexe. Il s’agit de l’organe le plus lourd : 3 à 3,5 kg, soit 2 fois le poids du cerveau. C’est aussi le plus étendu : 1,5 à 2 m². Son épaisseur moyenne est de 2 mm et varie selon la région.

Par exemple, au niveau de l’œil, la peau est très fine, alors qu’au niveau de la plante des pieds et de la paume des mains, elle est beaucoup plus épaisse et plus résistante.

La peau est en réalité un organe de revêtement. Ça n’est pas très glamour, et vous ne verrez jamais les industriels du cosmétique vous vendre une crème qui protège votre organe de revêtement !

Elle se compose de 3 couches

L’épiderme

A sa surface, la partie visible correspond à l’épiderme. Il est constitué à plus de 90% de cellules : les kératinocytes qui produisent les fameuses kératines. A la surface, les kératinocytes deviennent des cornéocytes. C’est l’accumulation de ces cornéocytes qui forme la couche de cellules mortes ou couche cornée.

Le derme

Sous l’épiderme, le derme est très riche en collagène et élastine, qui apportent sa souplesse et son élasticité à la peau. Ces protéines sont produites par les fibroblastes.

L’hypoderme

Enfin, la dernière couche de la peau, la plus profonde, correspond à l’hypoderme. C’est le tissu adipeux où est stockée la graisse sous-cutanée. C’est à ce niveau que se forme les petits bourrelets !

La peau ? Elle a un rôle majeur

La peau est un organe à part entière. Elle ne sert pas qu’à nous rendre plus beau, plus bronzé, plus boutonneux ou plus vieux ! Comme tous nos organes, elle assure notre survie. C’est un élément protecteur qui assure une véritable barrière entre notre organisme et notre environnement.

Les agresseurs de notre peau

Comme tout le reste de notre organisme, notre peau vieillie, et c’est d’ailleurs elle (et nos enfants qui grandissent) qui nous rappelle que le temps passe … trop vite. C’est le vieillissement chronologique ou intrinsèque, spécifique à chacun.

Du fait de sa place particulière, à l’interface entre notre corps et de notre environnement, notre peau doit lutter en permanence contre les microbes, le froid, le vent, le soleil, les rayonnements, comme les ultra-violets (UV), les infra-rouges et même la lumière bleue, ou encore la pollution.

Tous ces facteurs accélèrent le vieillissement de notre peau, aussi connu sous le nom de vieillissement extrinsèque.

Les UV sont de loin les plus responsables de ce type de vieillissement ou photovieillissement.

Protéger notre peau au quotidien… nos 10 commandements !

  1. Éviter les expositions entre 10h et 16h, l’heure où l’indice UV est le plus fort.
  2. Si l’exposition ne peut être évitée, le mieux est de porter des vêtements et chapeau. Pensez aussi à protéger ses yeux avec de bonnes lunettes.
  3. Les crèmes solaires doivent être appliquée en quantité suffisante et régulièrement pour maintenir leur efficacité.
  4. Il n’existe pas de filtre contre les infra-rouges, mais des anti-oxydants sont efficaces pour lutter contre leurs effets délétères.
  5. Ne pas utiliser de produits agressifs et limiter les lavages
    • Éviter les lavages trop fréquents, agressifs qui vont éliminer les bactéries, dont les bonnes.
    • Limiter les conservateurs, en privilégiant les produits naturels et bio et ne pas abuser du maquillage. Fini les ravalements de façades !
  6. Se démaquiller tous les soirs avec des produits doux. Les huiles végétales sont d’excellents démaquillants naturels et sains.
  7. Boire suffisamment, manger sainement et équilibré, on ne le redira jamais  assez
  8. Consommer des fruits et légumes frais qui sont des sources de vitamines, de polyphénols, de caroténoïdes, qui sont tous d’excellents anti-oxydants.
  9. Consommer des bonnes graisses. La peau est très riche en lipides dont des céramides, du cholestérol et des acides gras. Elle a besoin d’acides gras essentiels qui doivent être apporté par notre alimentation. Il s’agit d’oméga-6 et oméga-3.
  10. Réduire la consommation de sucre, en consommant des aliments à faible index glycémique.

Si vous voulez en savoir plus ou que vous voulez dissiper vos doutes,
contactez-nous à travers votre plate-forme santé au quotidien www.avis-medical.ma