Partager

L’allergie ou hypersensibilité est une réaction anormale, inadaptée, exagérée et excessive du système immunitaire, consécutive à un contact avec une substance étrangère (le plus souvent) à l’organisme que l’on appelle: « antigène ou allergène ». L’allergène est habituellement bien toléré par la majorité de la population.

Il existe cinq types d’allergies :

  • Les allergies respiratoires (rhinite allergique, asthme),
  • Les allergies cutanées (dermatite atopique, urticaire),
  • Les allergies oculaires (conjonctivite allergique),
  • Les allergies alimentaires (elles ont doublé en 5 ans. Aujourd’hui 6% des enfants d’âge scolaire sont concernés)
  • Les chocs anaphylactiques : Le risque de Choc anaphylactique augmente avec l’âge.

On différencie trois types d’allergènes :

  • Les pneumallergènes ou allergènes aéroportés (acariens, pollens, moisissures, poils d’animaux domestiques). La rhinite allergique est la manifestation la plus classique. Elle peut se compliquer en asthme.
  • Les trophallergènes (arachides, œuf, lait). la dermatite atopique est la manifestation la plus classique de l’allergie alimentaire de l’enfant
  • Les allergènes chimiques (venin d’insectes, aspirine, nickel, chrome, formol, latex, médicaments).

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les allergies se situent au sixième rang des maladies dans le monde. Plus d’un enfant sur cinq est allergique.

Comment prévenir les allergies ?

Préférer l’allaitement au sein, ou à défaut, l’utilisation d’un lait hypoallergénique

Retarder la diversification alimentaire (attention aux œufs, fraises, fruits exotiques…).

Eviter l’excès d’hygiène pendant la grossesse*. Le contact de certaines bactéries avec le fœtus (vie à la ferme, animaux domestiques…) pourrait inhiber le développement de cellules immunitaires responsables de différentes manifestations allergiques.

Pensez à la vitamine D pendant votre grossesse car chez les nouveau-nés carencés en vitamine D, on détecte un niveau bas d’interleukine 10, régulateur central de l’apparition d’une allergie.

Facteurs protecteurs: vie dans une ferme, consommation de lait cru et d’aliments fermentés, une faible utilisation d’antibiotiques durant la petite enfance.

Éliminer les allergènes

Connaitre la liste des allergènes pour lesquels vous êtes allergique, indiquez le à votre entourage, à votre médecin, en cas d’hospitalisation…

Lutter contre les acariens
  • Règles des 6 A anti-acariens :
  • Animaux (Eloigner les animaux à poils)  
  • Aspirer (Aspirer et nettoyer régulièrement)
  • Aérer (Tous les jours)
  • Aplanir  (Retirer les moquettes, les rideaux et les tapis qui concentrent les allergènes)
  • Anti-acariens (Literie spéciale et traitement des surfaces)
  • Altitude (Séjours en montagne)
En cas de « rhume des foins »:
  • Fermer les fenêtres. Sortez juste après une pluie (la concentration en pollen dans l’air est moins forte à ce moment là).
  • Portez des lunettes de soleil pendant les périodes de floraison pour éviter les conjonctivites allergiques.
  • Choisir les destinations les moins riches en pollen pour vos vacances (montagne ou bord de mer).
  • Lavez vos draps et taies d’oreiller une fois par semaine, lavez souvent vos cheveux (surtout s’ils sont longs) pour éliminer toute trace de pollen.
Allergie aux piqures d’insectes et aux morsures d »animaux
  • Repérer les nids de guêpe (sol, vieux troncs d’arbres, sous les toits), appeler un professionnel pour les faire détruire.
  • Rester à distance des ruches.
  • Évitez ce qui attire les insectes: aliments sucrés, parfums, alcool, sueur, bruits et couleurs sombres. Se méfier des cannettes de soda métalliques car il n’est pas possible de voir ce qu’elles contiennent avant de boire. Ne jamais bouger brusquement quand un insecte s’approche.
  • Pour jardiner: porter des gants, des chaussures et des vêtements couvrants (chemise dans le pantalon, pantalon dans les chaussettes), en évitant les vêtements très amples susceptibles d’emprisonner un insecte.
  • Ne pas marcher pieds nus dans l’herbe
  • Pour les personnes allergiques, procéder avant l’été à une cure de désensibilisation.

Si vous êtes allergique :

  • Garder toujours avec vous une trousse d’urgence.
  • Parlez-en le plus possible autour de vous
  • Apprenez à votre enfant à reconnaitre les premiers signes d’une crise, à utiliser un auto injecteur dès qu’ils en sont capables
  • Lire les étiquettes des denrées alimentaires, les notices des médicaments (attention aussi aux excipients à effet notoire), se méfier aussi des cosmétiques (huile d’amande douce, conservateurs, parfums,…)

Le plus important est d’avoir un suivi régulier auprès de votre médecin traitant. Il pourra vous renseigner sur les différentes thérapeutiques et attitudes possibles et suivra l’évolution de vos symptômes.

* European Respiratory Journal Septembre 2008:32(3):603-11

Si vous voulez en savoir plus ou que vous voulez dissiper vos doutes,
contactez-nous à travers votre plate-forme santé au quotidien www.avis-medical.ma